Le fonctionnement d’un tableau électrique

Le fonctionnement d'un tableau électrique

Le tableau électrique, également appelé tableau général de basse tension ou encore tableau de protection et de répartition, se présente généralement sous la forme d’un petit boitier (et rarement sous la forme d’une armoire). Il est posé sur des installations électriques de basse tension, c’est-à-dire à l’intérieur du logement des particuliers.


Les caractéristiques du tableau électrique

Le tableau électrique est installé la plupart du temps à proximité de l’entrée de l’habitation et en hauteur pour rester hors de portée des enfants par mesure de sécurité. Il est relié au câble d’arrivée en provenance du compteur électrique et regroupe toutes les commandes de coupure de circuits, les systèmes de protection spécifiques aux personnes et aux circuits. Le tableau électrique est composé de plusieurs éléments décrits ci- dessous.


Cette vidéo explique comment monter un tableau électrique



Le disjoncteur de branchement

Tout d’abord, le disjoncteur de branchement permet la coupure générale de l’installation électrique : il coupe automatiquement le courant si un défaut de fonctionnement est détecté sur l’installation. Le disjoncteur de branchement est également un interrupteur général qui permet de couper manuellement le courant en cas de problème ou d’urgence. Il assure la protection des personnes contre les contacts indirects et les installations contre les défauts d’isolement.


L’interrupteur différentiel

L’interrupteur différentiel est également un élément indispensable : il a pour fonction de pour protéger les personnes des risques d’électrocution. En effet, il contrôle la différence de courant entre les deux fils des appareils. Si un appareil est défectueux et qu’une personne a un contact direct avec cet appareil, elle risque l’électrocution. Si la différence de courant dépasse un certain seuil entre les deux fils, l’interrupteur différentiel se déclenche et coupe le courant.


Les disjoncteurs

Les disjoncteurs, quant à eux, protègent les lignes électriques des surcharges et des courts-circuits, tandis que les disjoncteurs différentiels protègent les circuits prioritaires (alarmes, congélateurs, etc.). Des peignes horizontaux et verticaux permettent de contrôler l’alimentation des différents pièces de l’habitation.


Les autres éléments

Le tableau électrique est également équipé d’une lampe de secours qui se met en route et éclaire automatique votre tableau en cas de coupure de secteur.


Il peut être également doté d’un parafoudre, dont la fonction est de protéger le matériel sensible (c’est-à-dire les télévisions, les ordinateurs, les chaines hi-fi, etc.) des risques de destruction provoqués par d’éventuels coups de foudre qui tomberaient à proximité du logement. Lorsqu’il a servi une fois, il faut alors changer le parafoudre. Attention, il est obligatoire dans certaines régions.


En bref

Un tableau électrique répond à des normes de qualité et de conception très strictes qui garantissent au particulier une sécurité maximale et une utilisation sûre et fiable.


Attention à ne pas confondre le tableau électrique avec le compteur électrique, qui est un petit boitier servant à mesurer la quantité d’énergie électrique consommée dans l’habitation et qui est utilisé par les fournisseurs afin de facturer la consommation d’énergie du client.




Demandez vos devis Electricité gratuits en 1 minute !

te2_11.jpg’ alt=’devis electricite’ />